Mgr Carrasco: «Le service est votre nouvelle identité » - Retour sur les ordinations diaconales

31 fidèles de l’Opus Dei ont reçu l’ordination diaconale en la basilique Saint-Eugène, à Rome, des mains de Mgr Ignacio Carrasco.

Sur l'Opus Dei
Opus Dei - Mgr Carrasco: «Le service est votre nouvelle identité » - Retour sur les ordinations diaconales

Ces nouveaux diacres sont originaires de 15 pays : l’Espagne, la France, l’Italie, le Vénézuela, le Kenya, l’Argentine, les Philippines, l’Uruguay, la Slovaquie, l’Ouganda, le Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Brésil, la Colombie et les Pays-Bas.

Leur ordination sacerdotale aura lieu le 5 mai 2018. Elle sera retransmise sur internet.

L’homélie de Mgr Ignacio Carrasco, président émérite de l’Académie Pontificale pour la Vie, était axée sur le service, terme qui définit les tâches dévolues aux diacres. « Dans le langage de Jésus de Nazareth, dans celui de sa Mère, Sainte Marie, des membres de sa famille, de ses amis, de son voisinage, le verbe transitif ‘servir’ ne désignait rien de ce dont on aurait pu être fier. C’était un mot qui définissait le serf, l’esclave, celui à qui l’on attribuait les tâches les plus basses, voire les plus désagréables. C’était celui qui occupait la dernière place dans n’importe quel classement de travaux inventé par les hommes »

Galerie de photos

Mgr Fernando Ocariz, prélat de l’Opus Dei, a participé à cette cérémonie

“Toutefois ce fut ce terme-là que choisirent les apôtres pour désigner les sept collaborateurs dont parle saint Luc dans les Actes des Apôtres: “Des hommes de bonne renommée, remplis d’Esprit et de Sagesse”. […] Ce sera donc cette nouvelle identité que vous allez assumer dans quelques minutes, lorsque j’imposerai mes mains sur vous ».

Mgr Fernando Ocariz, prélat de l’Opus Dei, a participé à cette cérémonie avec Mgr Mariano Fazio, son vicaire général et Mgr Antoni Pujals, son vicaire secrétaire. Les futurs prêtres étaient entourés de nombreux membres de leur famille et d’amis.

Voici les noms des nouveaux diacres :

- Pablo González-Villalobos Bérgamo (Espagne)

- Francisco Javier Fernández Centeno (Espagne)

- Agustín Alfredo Silberberg Muiño (Argentine)

- Alejandro Gratacós Casacuberta (Espagne)

- Juan José Velasco Fernández (Espagne)

- Antonio Vargas-Machuca Salido (Espagne)

- Francis AnthonyJose Inzon Ong III (Philippines)

- Francisco Felipe Nieto López (Espagne)

- Gonzalo Trelles Villanueva (Espagne)

- Juan Suárez-Lledó Grande (Espagne)

- Ignacio María Varela Vega (Uruguay)

- Luis Poveda Talavera (Espagne)

- Manuel Ignacio Candela Temes (Espagne)

- Alberto de Ángel Castel (Espagne)

- Michele Crosa di Vergagni (Italie)

- Jorge Segarra Taús (Espagne)

- Àngel Miquel Aymar (Slovaquie)

- Jude Kasirima Karuhanga (Ouganda)

- Pedro Emeka Okafor (Nigeria)

- Alfred Robert Cruz Vergara (Philippines)

- Pierre Laffon de Mazières (France)

- Frederick Vincent Ifechukwude Oraegbu (Nigeria)

- Yao N'zian Jean Eudes Téhia (Côte d’Ivoire)

- Raphael Rezende Fernandes (Brésil)

- Anthony Elobuike Asogwa (Nigeria)

- Martijn Sebastian Pouw (Pays-Bas)

- Ignacio Ramoneda Pérez del Pulgar (Espagne)

- Alberto José Ospina Sánchez (Colombie)

- José Guillermo Muñoz Maldonado (Colombie)

- Donatus Dedan Wainaina (Kenya)

- Manuel Alejandro Vielma Alvarado (Venezuela)