La "Théologie à Grande Vitesse" de la Résidence Garnelles

La résidence Garnelles organise, de 12 h 30 à 13 h 15, une fois par mois, un cours de théologie « à grande vitesse » pour des hommes de toutes professions désireux d’améliorer leur culture . Nous avons interrogé l’abbé Jean-Paul Savignac, animateur de ces cours depuis de nombreuses années.

Saint Josémaria parlait de la « bataille de la formation ». Qu’entendait-il par cela ?

Dans la vie d’aujourd’hui, harmoniser la définition de la vérité avec le don de soi en faveur de ceux qui vivent à nos côtés est capital. Par sa parole et son exemple, saint Josémaria prêchait souvent ce message. Un devoir « stratégique », mais surtout une manifestation de la sollicitude pour le bien des âmes et l’avenir de la société. L’Encyclique du pape Benoît XVI Deus caritas est est un appel à ne jamais dissocier la recherche de la vérité de l’amour pour les autres, en partant du programme du chrétien : un cœur qui voit. Ce cœur voit où il existe un besoin d’amour et agit en conséquence.

Comment se déroule cette activité ?

Les années antérieures ont été consacrées à l’étude des contenus de la Parole de Dieu transmise dans la Bible, à la vie morale conçue comme un art de vivre, à la place du Concile Vatican II dans la vie du monde contemporain. Notre objectif est de mettre en lumière les points-clés les plus débattus dans l’opinion publique aujourd’hui, de susciter la réflexion critique des auditeurs sur les diverses approches des réalités théologiques, culturelles et éthiques. Que chacun puisse répondre aux interrogations de son entourage – familial, éducatif, professionnel, apostolique – en nourrissant sa Foi de l’enseignement de l’Eglise.

Cette année, vous avez choisi l’histoire de l’Église. Pourquoi ?

Nous vivons dans un monde riche de valeurs humaines et chrétiennes où des milliers de personnes mettent leur vie au service des autres, souvent de manière cachée mais pas pour autant moins féconde. Dans le même temps nous ne pouvons pas fermer les yeux devant les multiples problèmes qui accablent la culture contemporaine et menacent le respect de la personne humaine.

A ce carrefour de l’histoire, les chrétiens et les personnes de bonne volonté possèdent un point de référence clair et sûr : l’histoire de l’Église, véhicule d’une révélation confiée aux hommes avec toute leur petitesse et leur bonne volonté. « Entends la prière qui t’est adressée aujourd’hui, en ce début du 3e Millénaire, et qui avait déjà résonné à l’aube du 1er Millénaire, écrivait Jean-Paul II dans l’exhortation apostolique Novo Millenio ineuunte. Avanceavec une ardeur renouvelée, gardant le même esprit missionnaire qui, tout au long de ces vingt siècles, a animé tant de saints et de saintes, évangélisateurs du continent européen, en commençant par la prédication des apôtres Pierre et Paul. »

Faut-il faire partie de l’Opus Dei pour assister à vos cours ?

Comme toutes les activités culturelles de la résidence Garnelles, ces entretiens sur l’histoire de l’Eglise, des origines à nos jours, sont ouverts sans conditions à des hommes de tous milieux et de toutes convictions, dotées de curiosité intellectuelle et d’un désir d’agir pour que le monde grandisse en compréhension et en solidarité.